top of page

La Pine de Barbezieux (16)


Photo : © Charente Périgord


 

ARTICLE : © Charente Périgord

Article écrit avec l'aide des sources mentionnées en bas de page du sujet.

 

La Pine a pour origine la ville de Barbezieux, en Sud-Charente, plus précisément, le département de la Charente (16). Cette pâtisserie se prépare et se mange exclusivement à l’occasion des Rameaux au début du printemps et est devenue une spécialité locale, voir même une coutume depuis les temps anciens. La confection de la pine débute un peu avant Pâques, un mois avant environ, et continue pendant quelques semaines après la fête chrétienne.

Ce gâteau coquin est à base d'une pâte à chou légère qui sera soit agrémentée d'une chantilly ou d'une mousse crémeuse, selon les envies.

Sa forme provocatrice n'est pas sans rappeler le sexe masculin, dans tous ces états, et a pour origine un ancien culte païen dédié à l’adoration du symbole de la fécondité, synonyme d'éclosion, de fertilité et de renouvellement. Cette fête païenne est surtout célébrée au début du printemps.


Photo : © Charente Périgord


La fameuse tradition de la Pine pourrait suggérer la conservation, à travers le temps, d'un ancien culte phallique qui a, par la suite, donné naissance à ces succulentes viennoiseries en forme de sexe masculin, pour ne pas dire phallus, car le mot n'est pas très beau.

De nos jours, des boulangers et des pâtissiers produisent encore ces gâteaux hors du commun, transmis depuis plusieurs générations. La seule chose qui n'a pas vraiment survécu sera bien l'identité du culte que représente cette pâtisserie dans son symbole.


L'Eglise catholique a repris cette fête païenne afin d'y introduire celle de Pâques, comme pour beaucoup d'autres fêtes et coutumes ancrées dans les mœurs de nos anciens. C'était un moyen de forcer le culte de cette nouvelle religion en passant par les fêtes celtes. Avec le temps, la Pine est devenu un véritable rituel du dimanche que l'on déguste, justement, en famille ou entre amis, pendant les Rameaux.


Le succès de ces pâtisseries était surtout dû au fait que le Carême correspondait à une période de ponte intensive. Les paysannes s'activaient à faire des gâteaux qu’elles revendaient à la sortie des cérémonies religieuses.

Heureusement, ces ventes se passaient en dehors des murs des églises. L’honneur de la religion était donc sauvé pour l’institution catholique.

Aujourd’hui, les cornuelles de Villebois et les Pines de Barbezieux se vendent toujours dans les boulangeries.


Photo : © Charente Périgord


 

LA RECETTE

faites à partir du blog "Les petits gâteaux"

 

Temps de préparation : 1 heure

Temps de cuisson : 15 minutes

Ingrédients

Pour la pâte à choux :

125 g de farine

20 cl d'eau

75 g de beurre

3 œufs

une pincée de sel


Pour la crème Pâtissière :

2 œufs

100 g de sucre

50 g de farine

1/2 litre de lait

Cognac


Mettre dans une casserole, l’eau, la pincée de sel et le beurre. Faire bouillir le tout et y verser d’un seul coup toute la farine tamisée. Bien remuer à la spatule et la travailler environ 5 min à feu doux jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois et forme une boule.


Photos : © Charente Périgord


Retirer du feu et laisser refroidir quelques minutes. Ajouter un à un les œufs en travaillant énergiquement la pâte à chaque fois.


Photos : © Charente Périgord


Muni de votre poche à douille, vous allez dessiner sur une plaque de cuisson de petites formes phalliques. Ne pas  oublier l’espacement  de vos pines, car elles vont gonfler lors de la cuisson. Faire cuire au four à 180°C (thermostat 6), environ 15 min.


Photos : © Charente Périgord


Une fois la cuisson terminée, les remplir de chantilly ou de crème pâtissière aromatisée au Cognac.

Pour la crème pâtissière : Mélanger 2 jaunes d’œuf avec 100g de sucre. Battre au fouet jusqu’à que le mélange blanchisse.


Photos : © Charente Périgord


Ajouter 50g de farine et bien mélanger avec le mélange précédent. Ajouter un filet de lait pour que le mélange soit plus liquide.

Mettre à chauffer ½ litre de lait. Lorsque le lait est tiède ajouter le mélange œufs/farine/sucre/lait. Ajouter un peu de cognac. Mélanger au fouet jusqu’à ébullition. A ce moment là, votre crème sera déjà bien épaisse et vous pouvez arrêter la cuisson.

Attendre que la crème refroidisse pour fourrer les pâtisseries. Enfin, parsemez de sucre glace pour décorer vos pines.

 

Sources :

Charente Libre ; Greta Garbure ; Produits de Nouvelle Aquitaine ; Les Petits Gâteaux ; Les Flâneries Gourmandes


9 675 vues0 commentaire
Nos groupes Facebook Explorations : devenez membres

Charente Périgord Explorations

& Région Nouvelle-Aquitaine

+ de 6 800 membres

348552911_553432096953168_1535282471266677986_n.jpeg

Epernon Explorations :

Centre-Val de Loire et Île de France

+ de 6 000 membres

348464161_226884550207879_2213322233173740996_n.jpeg
bottom of page