top of page

đŸŒłđŸ“–đŸ“· Les gouffres de la Braconne, (Charente)


Mettez en route la musique ci-dessous et poursuivez l'aventure !

AccompagnĂ©s de notre petit compagnon de route, Jumper (la mascotte du site) nous suit partout oĂč nous allons et voyage pour dĂ©couvrir le monde. A quatre pattes, il prend la route avec nous et vous promet aussi de belles aventures !

Vraies fosses en Braconne Gouffres, grottes et dolines truffent la forĂȘt domaniale de la Braconne de cavitĂ©s ouvertes ou secrĂštes, souvent sujettes Ă  contes et lĂ©gendes. À l’instar de la sulfureuse Fosse mobile... Une belle jeune fille, dit-on, brava l’avertissement de ses parents pour aller danser Ă  la frairie de la Fosse mobile. LĂ , un tĂ©nĂ©breux cavalier – qui n’était autre que le diable – l’entraĂźna vers les profondeurs de l’enfer. Et nul jamais ne la revit... La Fosse mobile Ă©voque aussi la sombre histoire de ce fils parricide qui, chargĂ© du corps sans vie de son pĂšre, erra nuitamment en forĂȘt de Braconne Ă  la recherche du trou sans fond oĂč le faire disparaĂźtre. Mais qu’il marchĂąt Ă  droite ou Ă  gauche, sans cesse la fosse se dĂ©robait ; tant et si bien qu’il dĂ©posa la paternelle dĂ©pouille au pied d’un chĂȘne et, de remords, s’en fut se livrer aux gens d’armes. Ce ne sont que rĂ©cits lĂ©gendaires... Mais le fait est que l’ouverture bĂ©ante de la Fosse mobile, plonge dans une cheminĂ©e d’une quarantaine de mĂštres dĂ©bouchant sur un labyrinthe d’étroites galeries. Depuis son exploration en 1892 par Edouard Martel, la Fosse mobile a livrĂ© les secrets de salles majestueuses, drapĂ©es de calcite et sculptĂ©es de concrĂ©tions Ă©tranges ; secrets qui ne restent cependant accessibles qu’aux spĂ©lĂ©ologues confirmĂ©s. Moins pĂ©rilleuse est la descente de la Grande Fosse, Ă©quipĂ©e de rambardes et d’escaliers. De mĂȘme que la Fosse limousine, ces trous rĂ©sultent d’effondrements souterrains, caractĂ©ristiques du relief karstique de la rĂ©gion de La Rochefoucauld.

LA GRANDE FOSSE

SituĂ©e sur un plateau allongĂ© de calcaire jurassique, vaste couronne intĂ©rieure du Bassin aquitain, la forĂȘt de la Braconne faisait partie de la grande forĂȘt primitive qui se prolonge actuellement au nord-ouest par les forĂȘts de Boixe, Tusson et le massif forestier d'Argenson, comprenant autrefois les forĂȘts d'Aulnay, Chef-Boutonne, ChizĂ©, Benon et le bois des Essouverts, ainsi qu'au sud par celles de Bois-blanc, Dirac, Horte et les forĂȘts du PĂ©rigord.

Ce plateau calcaire au relief légÚrement incliné d'ouest en est repose directement sur le socle cristallin du Massif central et il est de structure karstique (karst de La Rochefoucauld). Il comporte des vallées sÚches, des « fosses » (terme local désignant les dolines) et des gouffres. Le réseau hydrogéologique correspondant aboutit en particulier aux Sources de la Touvre, deuxiÚme exsurgence de France aprÚs la Fontaine de Vaucluse, constituée notamment par les pertes du Bandiat et de la Tardoire.

Les principales fosses en sont :

  • la Grande fosse, la plus spectaculaire : 55 m de profondeur, 250 m de diamĂštre (700 m de circonfĂ©rence)

  • la Fosse limousine : 25 m de profondeur, 100 m de diamĂštre

  • la Fosse mobile : gouffre de 50 m de profondeur

La Fosse mobile a une lĂ©gende : un homme ayant tuĂ© son pĂšre et voulant dissimuler son cadavre a errĂ© toute une nuit pour trouver cette fosse, qui se dĂ©robait et bougeait sans cesse pour ne pas ĂȘtre complice de ce paricide. ÉpuisĂ©, l'homme s'est livrĂ© aux gendarmes de la Rochefoucauld au petit matin.

Les autres fosses sont:

  • Fosse de l'Ermitage, situĂ©e en lisiĂšre sud, trĂšs large, 200 m de diamĂštre, 50 m de profondeur

  • Fosse Redon (ronde en occitan), situĂ©e Ă  cĂŽtĂ©, 100 m de diamĂštre, 30 m de profondeur

  • Fosse Rode

  • Trou de Champniers

  • Trou des Duffaits

On a dénombré en tout 15 fosses.

On peut aussi citer la Grande Combe, vallĂ©e sĂšche orientĂ©e sud-nord, longeant le champ de tir cĂŽtĂ© est et se jetant dans la vallĂ©e de la Tardoire Ă  La Rochette (au lieu-dit les Vieilles Vaures), ainsi que le gouffre de chez Roby, Ă  l'est de la forĂȘt et dans la vallĂ©e du Bandiat, qui est une des pertes les plus spectaculaires du Bandiat.

 

LA FOSSE LIMOUSINE