COPYRIGHT © 2013-2021 Charente Périgord (le blog) ; Tous droits réservés.

Tous textes publiés sur ce "BLOG" sont et deviennent la propriété du blog Charente Périgord, étant écrits et publiés par nous, sous notre nom de domaine et ne peuvent être diffusés ou réutilisés sans le consentement des blogueurs administrateurs et propriétaires de Charente Périgord (https://www.charenteperigord.fr/ ou  https://www.facebook.com/charenteperigord/).

Le BLOG, où sont diffusées tous nos articles, étant existant depuis 2013, appartient au dit blog "https://www.charenteperigord.fr/" et ses propriétaires administrateurs, qui sont, par conséquent, les éditeurs des textes déposés librement sur ce dit blog, selon les articles du code de la propriété intellectuelle. Les textes diffusés ne peuvent donc être supprimés et/ou réutilisés sur une autre plateforme ou moyen de diffusion sans le consentement des administrateurs-éditeurs de ce blog.

Nous écrivons nous-même nos textes et publions nos propres photos. Nous pouvons aussi reprendre des morceaux de textes ou d'articles de d'autres sites ou de Wikipédia, pour illustrer ou appuyer nos articles. dans ce cas, nous nommons les auteurs et mettons des liens vers les textes d'origine afin de respecter le droit d'auteur. Si toutefois cela dérange, merci de nous contacter et nous retirerons les parties qui vous appartiennent, si c'est le cas.

Les lagons bleu azur en Charente


mettre cette vidéo lecture pour suivre l'article


Ce sont toutes nos photos :)

En ce juillet 2019, nous arpentons notre département afin de vous montrer des lieux somptueux que nous avons autour de chez nous. Dans l'ivresse d'une balade, nous effleurons les falaises et admirons les eaux bleues sous cette brume d'hiver et ce soleil d'été qui ensorcellent les forêts alentours. Découvrez toutes nos photos d'été comme hiver, avec les explications de la journaliste Mauricette Boutin pour le journal Sud-Ouest et des explications trouvées sur les sites officiels de Touvérac et Guizengard.


Difficile de trouver plus beau en terme de randonnée de 3 Km annoncés sur le panneau, j'ai trouvé plus long - pour découvrir deux circuits qui vous amèneront dans un monde de beauté avec les circuits du bois du marais et circuits des guêpiers.

De 1975 à 2013, c'était une immense carrière d'exploitation de l'argile blanche ou kaolin (pour porcelaine, tuiles, briques mais aussi pour la pharmacie et la cosmétique) qui, avec le temps, a ouvert d'énormes fosses qui se sont remplies d'eau de pluie devenant des lacs d'un bleu turquoise hallucinant. L'argile des sols rend cette eau très acide, proche du vinaigre et d'ailleurs des filins entourent les lacs, interdits à la baignade. Aucun développement de vie n'y est possible, pour l'instant.

Il n'empêche que la balade comble tout découvreur dans une forêt luxuriante et fraîche, avec à l'horizon proche des orgues blanches d'argile datant de l'exploitation.


A quelques encablures de Barbezieux, non loin de la RN 10, à Touvérac, il existe un endroit bien à l’abri des pins où les étangs se confondent avec le ciel. « C’est magique, ce n’est pas croyable. Et dire que c’est à quelques kilomètres de chez nous ! Un vrai petit paradis », chuchotent les habitants du Sud-Charente qui souhaiteraient qu’on ne le répétât point. Au sommet de la côte nationale qui court vers l’Espagne, Touvérac s’annonce. Une petite maison charbonnière plus loin et il est temps de descendre de voiture : « Site naturel protégé ». On lace ses chaussures de randonnée, prépare ses jumelles et direction le sentier du Terrier des renards.

La promesse est belle : des étangs bleus. Bleus comme le ciel qui se reflète dedans.

(http://www.touverac.fr/articles.php?lng=fr&pg=147&tconfig=0)

Une eau très pure

Un prunier sauvage ploie sous les fruits acidulés. La bruyère tapisse de rose le sol marqué par les scrapers. Les gousses d’ajoncs rappellent que la forêt s’était parée d’or quelques mois auparavant. Un bruissement dans les branches d’un chêne. Un geai y oublie une petite plume rayée de bleu.

L’argile mouillée rend la pente glissante. Mais une rampe et des rondins de bois en guise de pont, enveloppés de grillage, préservent de la chute. Ici, les grandes fougères dites « aigles » se dressent devant les fougères mâles, rivales.

Un quart d’heure plus tard, la récompense est là : trois étangs s’étalent en contrebas. Un tableau en bleu lagon, bleu ciel et vert d’eau. Un peintre aurait du mal à faire mieux.

Nous sommes dans les anciennes carrières de kaolin, exploitées au siècle dernier par la société AGS de Clérac, en Charente-Maritime. La belle terre blanche, destinée à la porcelaine, aux produits cosmétiques et pharmaceutiques, a été emportée par les camions. Les trous sont restés à ciel ouvert et la pluie en a fait des réserves collinaires. « Dans ce milieu très jeune, indique le panneau d’information, l’acidité freine le développement de toute vie aquatique. N’ayant pas de vie, aucune matière en suspension ne peut absorber la lumière. Elle est donc réfléchie. »

(http://www.touverac.fr/articles.php?lng=fr&pg=147&tconfig=0)

Baignade interdite

Suivons le petit sentier frayé au milieu des roseaux. La poule d’eau se fâche. Elle n’aime pas être dérangée. Entomologistes, à vos lunettes : l’agrion porte-coupe, gracieuse libellule, vient de s’envoler.

Reprenons le chemin au milieu des grandes brandes à balais. Les fraises des bois tentent la gourmandise. Mais gare au renard ou au chien qui aurait pu lever la patte !

Pas question de se baigner dans ces eaux couleur Caraïbes. Les 30 ou 50 mètres de profondeur, sur fond de savonnette gluante, interdisent tout sauvetage. La commune de Touvérac a pris un arrêté en 2001. Un interdit bien souvent bravé, déchets sur place en prime.

Rien de mieux pourtant que se laisser aller à la méditation, suivre le fadet des laîches, joli papillon des marécages, et rentrer par le chemin des prêles aux airs exotiques.

(http://www.touverac.fr/articles.php?lng=fr&pg=147&tconfig=0)


2,896 vues0 commentaire
une équipe & un chien
notre vision du territoire

David, Loïc & Jumper, blogueurs influenceurs au niveau local.

Notre but ? Vous apprendre à aimer voyager en Charente & Périgord à travers l'histoire et l'héritage de notre patrimoine.

 

découvrir la nature, la culture et la rencontre

nous découvrir ici

 

 

 

 

 

 

Inspirez-vous en nous suivant sur nos réseaux sociaux :

Facebook - Instagram - Twitter - Youtube

Notre photo vedette
reprise par 30 Millions d'Amis
contre l'abandon animal
découvrez notre photo publiée ici
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube

« Protection de la vie privée : l'article 9 du Code civil, chacun a droit au respect de sa vie privée. Les juges peuvent, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que séquestre, saisie et autres, propres à empêcher ou faire cesser une atteinte à l'intimité de la vie privée ; ces mesures peuvent, s'il y a urgence, être ordonnées en référé. »

« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l'article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. » Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction intégrale ou partielle réservés pour tous pays sans le consentement de l’auteur.