Charente         Périgord

une nouvelle vision du tourisme

Château de La Rochefoucauld (16)


Le Château de la Rochefoucauld est réputé être l’un des châteaux les plus remarquables de France. Ce sont la qualité et la diversité de son architecture qui lui confèrent cet attrait. Le plus imposant château de Charente est un joyau de la Renaissance.

Le Donjon Roman qui constitue la plus ancienne partie ainsi que le foisonnement de sculptures sont des points d’intérêts remarquables. Mais le chef d’œuvre de la Rochefoucauld est sans aucun doute l’escalier hélicoïdal continu du XVIème siècle. Cet ouvrage monumental de 108 marches s’enroule majestueusement autour d’une colonne centrale. Son dessin serait attribué à Léonard de Vinci.

Nos photos :

Apparue en 1019 avec Foucauld, seigneur de La Roche , la famille de La Rochefoucauld a longtemps été considérée comme une branche des Lusignan , en raison de la similitude de leurs armes . Il semble, en réalité, que Foucauld était un proche parent du vicomte de Limoges, descendant d’un Grand de la cour de Charlemagne. Seules quatre autres familles en France (dont celle des Capétiens) peuvent se prévaloir d’une telle ancienneté. L’histoire du château est indissociable de l’histoire de la famille des La Rochefoucauld qui, elle-même, s’inscrit, siècle après siècle, dans la vie politique de son temps. Le château de La Rochefoucauld donne une remarquable illustration de l’imbrication du politique et de l’architecture à travers la vie d’une famille qui a possédé, sans discontinuité le château depuis que Fucaldus a posé la première fortification vers 980. Avec l’histoire de la famille La Rochefoucauld, l’utilisation de l’architecture à des fins sociales et politiques trouve l’une de ses manifestations les plus spectaculaires. Le donjon, seul vestige du XIè siècle, présente un côté ostentatoire évident. Il s’agirait déjà d’une construction de prestige destinée à afficher la puissance de Foucauld face au comte d’Angoulême. Au XIVè sicèle, la famille est très proche du roi, et cette proximité avec le pouvoir se traduit dans une architecture impressionnante : châtelet, trois tours d’angle et vraisemblablement quatre tours médianes. Au XVè siècle, Jean de La Rochefoucauld est sénéchal du Périgord et reçoit en 1467 en tant que vassal le plus important du comté la tutelle de Charles de Valois-Angoulème. Jusqu’en 1473, il est le maître absolu de la région. Cette place politique, Jean la concrétise par une surélévation des tours qui donne un élancement considérable à l’édifice. Le donjon est également surélevé afin de dominer l’ensemble et matérialiser ainsi la puissance du constructeur. L’un des moments forts de l’histoire de la famille se situe au XVIè siècle. Le roi François Ier, filleul de François de La Rochefoucauld, érige en 1515 la baronnie en comté. François II de La Rochefoucauld construit, à partir de 1519, avec sa femme Anne de Polignac, la partie la plus spectaculaire du château : les ailes est et sud. La magnificence de cette architecture et de son décor place le château parmi les grandes réalisations de la Renaissance française et témoigne là encore du rang exceptionnel que tient François II à la Cour. La dernière construction, celle de l’aile occidentale, se situe au XVIIIè siècle et fait suite à un incendie. Elle illustre, et ce pour la dernière fois dans l’histoire du château, la puissance de la famille. La famille s’illustre siècle après siècle par de remarquables personnalités : le cardinal François de La Rochefoucauld, grand aumônier de France, préside le Conseil du roi sous Louis XIII. François VI , opposant à Richelieu , s’impose à la tête de la Fronde des princes, avant de devenir l’un des plus grands écrivains de son époque , auteur en 1664 des célèbres Maximes . La Rochefoucauld d’Anville, membre de l’Académie des sciences, admirateur de la Constitution américaine et ami personnel de Franklin, anime le courant libéral de la noblesse aux états généraux de 1789. Il meurt massacré à Gisors en septembre 1792, quelques jours après ses cousins de La Rochefoucauld-Bayers , évêques, députés du clergé aux états généraux, exécutés à la prison des Carmes et béatifiés. Enfin l’ouverture d’esprit et la philanthropie caractérisent l’œuvre de François-Alexandre de La Rochefoucauld-Liancourt (1747-1827), également député de la noblesse aux états généraux, émigré aux Etats-Unis aux heures les plus sombres : à l’origine de l’école des Arts et Métiers, il est aussi le co-fondateur de la Caisse d’Epargne. Aujourd’hui en France, environ 200 personnes portent ce nom.


760 vues
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube