L’association loi 1901 Les Gaulois d’Esse, fondée à Esse (16500) en 2000, est une troupe de reconstitution protohistorique, travaillant sur l’évocation des Lémovices, peuple gaulois du Limousin. Les Gaulois d’Esse rassemblent une quarantaine d’adhérents, participant aux activités de reconstitution et d’animation.

En 2003, un terrain de 4 ha est acquis par l’association, à Esse en Charente (16500), dans la vallée de l’Issoire, au lieu dit Le Pont Binot. C’est là que sera créé, Coriobona, « La fondation de la troupe », petit oppidum protégé par un murus gallicus.

Avec pour vocation de reconstituer le monde matériel des Gaulois Lémovices du Premier siècle av. J.- C. et créer un lieu d’accueil du public, d’animation culturelle et d’expérimentations archéologiques.

Les Gaulois d’Esse reconstituent des bâtiments faits de bois, de terre et de chaume, expérimentant les méthodes de construction, telles qu’elles auraient pu être pratiquées à l’époque de la guerre des Gaules, en s’appuyant sur les données archéologiques de vestiges gaulois  et plus particulièrement des sites Lémovices que sont : Saint-Gence, Villejoubert, Saint-Yrieix-la-perche et Tintignac.

Coriobona rassemble plusieurs sortes de constructions : pont, bâtiment de service, murus gallicus, poste de garde, maison du chef, maison du potier, abri du four, atelier de céramique, remise, atelier de tissage, écurie, grenier à fourrage, puits, sanctuaire, taverne, atelier de forge et de bronze.

Sans cesse à l’écoute des dernières découvertes archéologiques, les Gaulois d’Esse poursuivent l’édification et l’aménagement du village de Coriobona.

DSC_0008
DSC_0009
DSC_0011
DSC_0010
DSC_0007
DSC_0006
DSC_0022
DSC_0015
DSC_0018
DSC_0019
DSC_0016
DSC_0017
DSC_0034
DSC_0033
DSC_0025
DSC_0026
DSC_0023
DSC_0041
DSC_0039
DSC_0040
DSC_0036
DSC_0035
DSC_0038
DSC_0037
DSC_0048
DSC_0045
DSC_0044
DSC_0043
DSC_0046
DSC_0047
DSC_0042
DSC_0052
DSC_0053
DSC_0049
DSC_0051
DSC_0050
DSC_0054
DSC_0062
DSC_0059
DSC_0058
DSC_0061
DSC_0056
DSC_0057
DSC_0060
DSC_0067
DSC_0063
DSC_0064
DSC_0066
DSC_0065
DSC_0074
DSC_0070
DSC_0073
DSC_0069
DSC_0072
DSC_0068
DSC_0071
DSC_0075
DSC_0078
DSC_0076
DSC_0079
DSC_0077
DSC_0086
DSC_0083
DSC_0084
DSC_0085
DSC_0082
DSC_0080
DSC_0081
DSC_0091
DSC_0090
DSC_0087
DSC_0088
DSC_0089
DSC_0098
DSC_0097
DSC_0093
DSC_0094
DSC_0095
DSC_0092
DSC_0096
DSC_0105
DSC_0102
DSC_0099
DSC_0104
DSC_0103
DSC_0100
DSC_0101
DSC_0110
DSC_0107
DSC_0108
DSC_0106
DSC_0109
DSC_0112
DSC_0114
DSC_0113
DSC_0111
DSC_0117
DSC_0118
DSC_0116
DSC_0115
DSC_0119
DSC_0121
DSC_0122
DSC_0126
DSC_0124
DSC_0125
DSC_0123
DSC_0132
DSC_0141
DSC_0143
Copyright © 2013-2021 Blogueurs influenceurs local en Charente et Périgord (Blog Personnel) ; Tous droits réservés
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
  • Noir Icône YouTube
  • Gris Facebook Icône

« Protection de la vie privée : l'article 9 du Code civil, chacun a droit au respect de sa vie privée. Les juges peuvent, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que séquestre, saisie et autres, propres à empêcher ou faire cesser une atteinte à l'intimité de la vie privée ; ces mesures peuvent, s'il y a urgence, être ordonnées en référé. »

« Le Code de la propriété intellectuelle et artistique n'autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinéa 1er de l'article L. 122-4). « Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. » Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction intégrale ou partielle réservés pour tous pays sans le consentement de l’auteur.

DSC_0060