🧭 Tùrra Aventura 7 : A caverne, hop ! Hop ! Hop


Mettez en route la musique juste ci-dessous pour vous mettre dans l'ambiance de notre aventure TĂšrra Aventura

GĂ©ographie :

L'altitude moyenne de Saint-LoubĂšs est de 20 mĂštres environ. Sa superficie est de 25.07 kmÂČ. Sa latitude est de 44.917 degrĂ©s Nord et sa longitude de 0.43 degrĂ©s Ouest. Les villes et villages proches de Saint-LoubĂšs sont : Saint-Sulpice-et-Cameyrac (33450) Ă  3.32 km, Sainte-Eulalie (33560) Ă  3.45 km, Montussan (33450) Ă  4.02 km, Asques (33240) Ă  4.02 km, AmbarĂšs-et-Lagrave (33440) Ă  4.55 km.

Cliquez sur la boussole pour voir la feuille de route

Pour notre septiÚme parcours, nous nous rendons à Saint-LoubÚs, en Gironde, cette fois, afin de vivre l'aventure découverte "A caverne, hop ! Hop ! Hop !".

Nous sommes donc dans cette ville dans le but de vivre l'aventure "TĂšrra Aventura".

Ici, nous devons découvrir le trésor sur le parcours "A caverne, hop ! Hop ! Hop !" pour trouver le Poï'z "Zisséo".

De nouvelles énigmes, au fur et à mesure, sont à élucider pour passer aux étapes suivantes et ainsi arriver au but ultime, la derniÚre étape, celle de découvrir la cache secrÚte pour avoir notre Poï'z. Sous une pluie battante, nous avons terminé ce petit parcours plein d'histoire.

En photo, le Saint Graal dans un coffre au trésor : une cache assurément bien camouflée et trÚs agréable ! Encore une fois, une nouvelle mission réussie !

Cliquez sur le parchemin pour en savoir plus sur Saint-LoubĂšs

Saint-LoubÚs est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

La commune de Saint-LoubÚs se situe dans l'Entre-deux-Mers, sur la rive gauche (sud) de la Dordogne, à 18 km au nord-est de Bordeaux, chef-lieu du département et d'arrondissement, à 7,5 km au nord-est de Carbon-Blanc. Elle est bordée à l'est par la Laurence, un ruisseau affluent de la Dordogne.

La commune fait partie de l'aire urbaine de Bordeaux et de son unité urbaine.

Les communes limitrophes en sont, sur la rive gauche de la Dordogne, Izon Ă  l'ouest, Saint-Sulpice-et-Cameyrac au sud-est, Montussan au sud-sud-est, Yvrac au sud-sud-ouest, Sainte-Eulalie au sud-ouest, AmbarĂšs-et-Lagrave Ă  l'ouest et Saint-Vincent-de-Paul au nord-ouest ; sur la rive droite, se trouvent d'ouest en est, Cubzac-les-Ponts Ă  l'extrĂȘme nord-ouest, en quadripoint (point de la surface de la Terre oĂč quatre frontiĂšres diffĂ©rentes se rejoignent), Saint-Romain-la-VirvĂ©e au nord-nord-ouest, Asques au nord, Ă  nouveau Saint-Romain-la-VirvĂ©e au nord-nord-est, cette commune enserrant celle d'Asques le long de la Dordogne et Lugon-et-l'Île-du-Carnay Ă  l'extrĂȘme nord-est.

Histoire :

La commune de Saint-LoubĂšs a une histoire ancienne. On estime que l’origine de son nom remonte au VIĂšme siĂšcle, d’aprĂšs le nom de l’évĂȘque de Troyes de l’époque, Saint-Loup. Ce nom a Ă©voluĂ© et connu diffĂ©rentes formes au cours de l’histoire, puisque les textes anciens mentionnent Santus-Lupus, Saint Pierre de Loubez, Sainct Loubez, etc


L’existence du bourg Ă  son emplacement actuel est certaine dĂšs le XIĂšme siĂšcle. Il est dans des textes de 1097 fait mention de deux Ă©glises pour Saint-LoubĂšs : l’église de Saint Pierre et et l’église Saint Loup, respectivement aux emplacements de l’église actuelle et de la chapelle du PrieurĂ©.

La commune compte aussi quelques villages et lieux-dits à l’histoire ancienne, comme le hameau du Truch, premier site connu d’occupation humaine du secteur.

L’époque moderne, du XVIĂšme au XVIIIĂšme siĂšcles, voit la construction de plusieurs maisons nobles : ChĂąteau de Reignac au Truch, maison noble de Labatut dite chĂąteau de Terrefort, , Rafette, Chevillette, Lamothe, Malleret ou Toignan.

Patrimoine historique :

Ancienne possession de l’abbaye de la Sauve Majeure, elle fut Ă©difiĂ©e vers le milieu du XIIIĂšme siĂšcle sous l’autoritĂ© de l’abbĂ© Bertrand de Saint-LoubĂšs. Elle perd sa vocation religieuse en 1789. Elle est inscrite, avec le sol archĂ©ologique attenant, Ă  l’inventaire supplĂ©mentaire des monuments historiques par arrĂȘtĂ© du 7 octobre 1992. Depuis 1996, c’est un centre d’activitĂ© artistique (expositions, concerts).

AprĂšs la crĂ©ation en 1740 de la route royale traversant le village en direction de Libourne, la construction d’une halle en 1779 inspire l’amĂ©nagement d’une place de type mĂ©diĂ©val « Ă  couverts ». BaptisĂ©e successivement Place Royale, de la RĂ©publique, de la Halle ou des Arceaux, celle-ci n’a pratiquement pas connu de modification Ă  l’exception de la restauration de 1853.

Une Ă©glise romane occupe Ă  l’origine un site fortifiĂ© isolĂ© du village par des fossĂ©s (d’oĂč l’existence d’une « Impasse des douves »). L’existence d’une Ă©glise Ă  cet emplacement est attestĂ©e depuis le XIĂšme siĂšcle. RemaniĂ©e entre les XVĂšme et XVIIĂšme siĂšcles, elle est dĂ©truite en 1855 pour permettre la construction d’une nouvelle Ă©glise, achevĂ©e en 1869. Elle est ouverte tous les jours de 9h Ă  18h30

Personnalités de Saint-LoubÚs :

Max Linder

De son vrai nom Gabriel Leuvielle, il naĂźt Ă  Saint-LoubĂšs en 1883 et dĂ©cĂšde Ă  Paris en 1925. Acteur et cinĂ©aste français, il commence Ă  tourner en 1905 dans le cadre d’un comique d’un genre nouveau, Ă  la naissance du burlesque, qui influencera Chaplin lorsqu’il crĂ©era Ă  son tour son personnage, Charlot. Mais Ă  l’inverse de ce dernier, Max Linder apparaĂźt Ă  l’écran sous l’aspect d’un jeune homme Ă©lĂ©gant, son comique naissant du dĂ©tail juste, pittoresque et humain. Il Ă©crit, rĂ©alise et joue dans des dizaines de courts et longs mĂ©trages, par exemple, Max pĂ©dicure, max collectionneur de chaussures, Le petit cafĂ©, Sept ans de malheur, Au secours !, Le roi du cirque. Le collĂšge de Saint-LoubĂšs porte son nom, ainsi que le lycĂ©e de Libourne.

Paul-Jean Toulet

Paul-Jean Toulet, Ă©crivain et poĂšte français nĂ© Ă  Pau (Basses-PyrĂ©nĂ©es) en 1867 et mort Ă  GuĂ©thary (PyrĂ©nĂ©es Atlantique) en 1920, est cĂ©lĂšbre par ses Contrerimes, une forme poĂ©tique qu’il a crĂ©Ă©e. La contrerime est un quatrain combinant rimes embrassĂ©es et structure mĂ©trique croisĂ©e (gĂ©nĂ©ralement hexasyllabe et octosyllabe), ce qui donne au poĂšme une impression de dĂ©sĂ©quilibre systĂ©matique Paul-Jean Toulet rĂ©side Ă  Saint-LoubĂšs quelques temps chez sa soeur Ă  partir de 1912. Une des Ă©coles Ă©lĂ©mentaires de la commune porte son nom. Il est enterrĂ© Ă  GuĂ©thary, mais un cĂ©notaphe lui est dĂ©diĂ© dans notre cimetiĂšre.


26 vues0 commentaire

COPYRIGHT © 2013-2021 Charente Périgord (le blog) ; Tous droits réservés.

Tous textes publiĂ©s sur ce "BLOG" sont et deviennent la propriĂ©tĂ© du blog Charente PĂ©rigord, Ă©tant Ă©crits et publiĂ©s par nous, sous notre nom de domaine et ne peuvent ĂȘtre diffusĂ©s ou rĂ©utilisĂ©s sans le consentement des blogueurs administrateurs et propriĂ©taires de Charente PĂ©rigord (https://www.charenteperigord.fr/ ou  https://www.facebook.com/charenteperigord/).

Le BLOG, oĂč sont diffusĂ©es tous nos articles, Ă©tant existant depuis 2013, appartient au dit blog "https://www.charenteperigord.fr/" et ses propriĂ©taires administrateurs, qui sont, par consĂ©quent, les Ă©diteurs des textes dĂ©posĂ©s librement sur ce dit blog, selon les articles du code de la propriĂ©tĂ© intellectuelle. Les textes diffusĂ©s ne peuvent donc ĂȘtre supprimĂ©s et/ou rĂ©utilisĂ©s sur une autre plateforme ou moyen de diffusion sans le consentement des administrateurs-Ă©diteurs de ce blog.

Nous Ă©crivons nous-mĂȘme nos textes et publions nos propres photos. Nous privilĂ©gions l'Ă©criture ou la rĂ©Ă©criture sous forme de paraphrase, afin d'Ă©viter tout problĂšme de droits d'auteurs. Nous pouvons aussi reprendre des morceaux de textes ou d'articles de d'autres sites ou de WikipĂ©dia, pour illustrer ou appuyer nos articles. dans ce cas, nous nommons les auteurs et mettons des liens vers les textes d'origine afin de respecter le droit d'auteur, sans oublier que l'information d'un sujet n'a pas de propriĂ©tĂ© intellectuelle. Si toutefois cela dĂ©range, merci de nous contacter, au prĂ©alable, car nous savons que nous avons 1 mois, aprĂšs avoir Ă©tĂ© prĂ©venus, pour retirer les parties qui vous appartiennent, si c'est le cas et si cela vous dĂ©range d'ĂȘtre utilisĂ©s comme source.

fond_ecran_image_fond_noir_descente_rivi
Copyright © 2013-2021 Blogueurs influenceurs local en Charente et Périgord (Blog Personnel) ; Tous droits réservés

« Protection de la vie privĂ©e : l'article 9 du Code civil, chacun a droit au respect de sa vie privĂ©e. Les juges peuvent, sans prĂ©judice de la rĂ©paration du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que sĂ©questre, saisie et autres, propres Ă  empĂȘcher ou faire cesser une atteinte Ă  l'intimitĂ© de la vie privĂ©e ; ces mesures peuvent, s'il y a urgence, ĂȘtre ordonnĂ©es en rĂ©fĂ©rĂ©. »

« Le Code de la propriĂ©tĂ© intellectuelle et artistique n'autorisant, aux termes des alinĂ©as 2 et 3 de l'article L.122-5, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement rĂ©servĂ©es Ă  l'usage privĂ© du copiste et non destinĂ©es Ă  une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute reprĂ©sentation ou reproduction intĂ©grale, ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite » (alinĂ©a 1er de l'article L. 122-4). « Cette reprĂ©sentation ou reproduction, par quelque procĂ©dĂ© que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnĂ©e par les articles 425 et suivants du Code pĂ©nal. » Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction intĂ©grale ou partielle rĂ©servĂ©s pour tous pays sans le consentement de l’auteur.

  • Blanc Facebook IcĂŽne
  • Blanc IcĂŽne Instagram
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc IcĂŽne YouTube
  • Gris Facebook IcĂŽne